Mise en garde à la Guinée et à la Sierra Leone contre les faux certificats du Processus de Kimberly

Sans titre 202

Les États-Unis ont mis en garde la Guinée et la Sierra Leone contre les faux certificats du Processus de Kimberly qui sont utilisés pour contrôler le commerce international des diamants bruts. Cette mise en garde provient du Bureau des affaires économiques et commerciales du Département d'État américain, en collaboration avec le Bureau américain des douanes et de protection des frontières.

En effet, selon le Département d'Etat, des diamants bruts auxquels ont été délivrés des certificats du Processus de Kimberley en avril et mai de cette année en Sierra Leone se sont par la suite révélés être des faux.

Cette mise en garde américaine est également adressée aux négociants en diamants et aux membres de la communauté des affaires qui ont été également invités à être attentifs à la circulation de faux certificats.

L'année dernière, les services de douanes et de la protection des frontières ont identifié de faux certificats du Processus de Kimberley attribués à la Guinée, au Ghana et à la Sierra Leone que les criminels ont utilisés dans dans un système paiements à l'avance pour escroquer les gens.

Les forfaits sont estimés en milliers d'euros, déplore-t-on. Les criminels ont approché des citoyens américains via Internet pour les inciter à acquérir des diamants bruts directement à partir de sources ouest-africaines, leur promettant des certificats authentiques du Processus de Kimberley pour l'exportation, révèle-t-on.

Source: PANA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×