Un commissaire de police assassiné à Conakry

L’insécurité règne à Conakry, la capitale guinéenne. Le dernier acte criminel en date est intervenu dans la nuit du dimanche, avec l’assassinat de Pascal Bangoura, commissaire central de la police de Sonfonia. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’insécurité bat son plein à Conakry, la capitale guinéenne.

Ainsi, le dernier cas en date est intervenu dans la nuit du dimanche, avec l’assassinat de Pascal Bangoura, commissaire central de la police de Sonfonia. Des personnes interpellées par Afrik.com indiquent que c’est dimanche, aux environs de 21 heures, que la victime a été attaquée par des bandits, alors qu’il se rendait à son domicile.

Ibrahima Camara, Commissaire central de la police de Ratoma indique en ces termes : « Il a été tué alors qu’il descendait de sa voiture. Ils ont tiré à bout portant sur lui, avant de l’abandonner sur place. Les malfrats ont emporté sa voiture ».

Il faut rappeler que le ministre de la Sécurité, Madifing Diané, lors d’une réunion avec les responsables de la sécurité, le samedi 30 novembre dernier, leur avait vertement servi : « Je n’ai rien à vous dire, parce que les faits de criminalité nous sont rapportés tous les jours à partir de l’intérieur du pays. Vous savez tous que lorsque la pression est forte sur les criminels dans la ville de Conakry, ils se replient dans les périphéries (...) ».

Une déclaration qui s’est justifiée avec le meurtre du commissaire de police. A Conakry, comme à l’intérieur du pays, la peur s’est installée chez les populations qui ne savent plus à quelle... sécurité se vouer. 

Source: Afrik.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site